Jump to content

Recommended Posts

  • Replies 27
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Pour changer un peu du "bonjour", je vous adresse déjà un grand merci collectif, car j'ai trouvé une mine d'information sur ce forum sans y être connecté. Je m'y suis inscrit aujourd'hui, voici donc u

Bienvenue parmi nous et merci pour ces émouvants échanges

Bonjour à tous,   Eh bien mon aventure numismatique continue, et a pris un tour nouveau ce dimanche: J'ai rendu visite à mon père, pour notamment lui montrer les 2 classeurs désormais à jour

Posted Images

Bonjour,

 

Jolie présentation, et qui sonne beaucoup (à juste titre) comme un hommage à ton grand-père...
Chez nous aussi on partait au front russe, mais en raison de nos origines et avec très fortes pressions, si besoin mortelles, sur les parents... Je ne m'étais jamais demandé ce qu'il advenait des orphelins, il était de quel coin ? Il était orphelin des deux parents ? Incorporé en quelle année ?

Quand tu parles des reichsmark de 24 à 48, tu veux dire uniquement les monnaies d'un mark ou également les divisionnaires (pfennig) ?

 

 

Link to post
Share on other sites

Je crois que ton "chez-nous" est également le mien ;) Il n'y a aucun lien entre son statut d'orphelin et son incorporation de force, c'était simplement pour le présenter. 

 

Oui, il ne connaissait aucun de ses deux parents, il a été déposé devant l'orphelinat avec son nom et son prénom. A la sortie de celui-ci, il a rejoint une petit village bas-rhinois (proche de Molsheim) pour faire des travaux dans les champs. La famille qui l'accueillait et le logeait l'a "adopté". Il s'est établi au village et il a rencontré ma grand-mère. Et effectivement, il a été enrôlé de force ensuite (je ne connais pas l'année précise, je vais demander), comme le frère de ma grand-mère d'ailleurs. Ma grand-mère a quant à elle été envoyée dans une usine d'armement en Allemagne (une "malgré-elle", terme bien moins connu). Pour la petite histoire, le fameux frère de ma grand mère a déserté, et a fait un périple de 4000 km pour rentrer en Alsace, et on suppose que sa déportation vers l'usine d'armement en est la cause, en guise de représailles. Mon grand-père a été blessé en Sibérie, d'une balle dans la jambe. Il a eu la gangrène et a été amputé dans un hôpital russe. Il est ensuite rentré en Alsace (avec les quelques Kopeks trouvés dans sa collection je suppose).

 

Tu es aussi de ce coin là? Tu as également un "lien" familial avec cette période?

 

Citation

Quand tu parles des reichsmark de 24 à 48, tu veux dire uniquement les monnaies d'un mark ou également les divisionnaires (pfennig) ?

 

Les divisionnaires que j'ai sont plutôt de la période 1873-1923. Mais je pense y ajouter les divisionnaires de 24 à 48, oui. Ca sera un travail de longue haleine.

Link to post
Share on other sites

Nous ne sommes pas alsaciens mais mosellans (côté papa, et surtout la mère de papa). Mes grands-pères n'étaient pas concernés, le Lorrain n'était pas mosellan et il était âgé et dans un état de santé déplorable, et l'autre était chti (pour lui ce fut le STO, tout de même, et il a vu ses copains y mourir quand une bombe est tombée sur leur bureau alors qu'il était sorti fumer ou pisser). Par contre tous les hommes du côté de ma grand-mère paternelle y sont passés, frères, cousins... A priori tous dans la Heer, personne dans la Kriegsmarine (grand déversoir à Malgré-Nous) et tous incorporés avant le moment où on a commencé à verser d'office dans la SS.

Deux cousins de ma grand-mère ont pris le maquis lors de l'appel, leur père a été exécuté et leur mère n'a pas eu la chance relative de l'usine d'armement : elle a été déportée et n'est pas encore rentrée.

Un des frères de ma grand-mère passe pour être revenu clandestinement de Russie à pieds de nuit mais j'ai un doute. Le père d'un autre membre du présent forum l'a fait de façon certaine, de jour, mais je ne suis pas certain que son fils souhaite en parler.

Un autre frère de ma grand-mère a été fait prisonnier par les titistes en Yougoslavie et épargné pour ses connaissances médicales.

 

Je suis très heureusement surpris de savoir que certains ont été soignés dans des hôpitaux russes, les Soviétiques ne se sont pas faits connaître pour leurs bienveillances médicales envers tout ce qui parlait allemand, civils inclus...

 

Pour ma part je ne suis allé en Lorraine qu'une fois et j'étais bébé... J'ai un an de moins que toi, c'est dingue comme nous en arrivons souvent à ce sujet, à nos âges. Ce fut pourtant la même chose en 14-18 et là personne n'en parle. Peut-être parce qu'à ma connaissance, après 18 les Français de l'intérieur nous ont foutu la paix, ce qui est loin d'avoir été le cas après la Seconde où beaucoup de bêtises ont été dites ? Et peut-être aussi à cause de la création après-guerre par les gaullistes et les communistes d'un "fonds de commerce" de la Résistance très romancé et déformé, alors que la résistance de 14-18 qui a eu aussi ses morts n'a pas été récupérée par des partis politiques ensuite ?

 

 

Les divisionnaires de 24 à 48 tu vas t'éclater, elles sont jolies et ne coûtent en général à peu près rien.

 

 

Si tu as la collectionnite russo-alsacienne, je te suggère un domaine : les lettres du front russe écrites en français. J'en ai une très intéressante de famille et quelques-unes de brocante auprès d'un vendeur qui n'avait pas regardé ce que c'était (officier allemand excellent francophone à sa fiancée française). Si elles sont en français, c'est qu'elles ont échappé à la censure (qui exigeait qu'on écrive en allemand pour permettre le contrôle).

 

Link to post
Share on other sites
Le 18/03/2021 à 10:29, Guillaume Hermann a dit :

Les divisionnaires de 24 à 48 tu vas t'éclater, elles sont jolies et ne coûtent en général à peu près rien.

 

Ca me fera un bon bizutage de numismate amateur, sans trop de risques de plantage. J'ai hâte de me rendre dans un salon, dès qu'on le pourra ;)

 

Citation

Si tu as la collectionnite russo-alsacienne, je te suggère un domaine : les lettres du front russe écrites en français. J'en ai une très intéressante de famille et quelques-unes de brocante auprès d'un vendeur qui n'avait pas regardé ce que c'était (officier allemand excellent francophone à sa fiancée française). Si elles sont en français, c'est qu'elles ont échappé à la censure (qui exigeait qu'on écrive en allemand pour permettre le contrôle).

 

J'ai également quelques correspondances entre une alsacienne et un adjudant, visiblement blessé à la guerre (car la correspondance est adressée à un centre maxillo-facial de Puteaux et on y trouve des cartes d'un domaine des "gueules cassées").

 

 

Citation

Je suis très heureusement surpris de savoir que certains ont été soignés dans des hôpitaux russes, les Soviétiques ne se sont pas faits connaître pour leurs bienveillances médicales envers tout ce qui parlait allemand, civils inclus...

 

C'était aussi sa réponse à ma continuelle question de gamin: "Mais pourquoi tu n'allais pas te battre avec les russes?". Ils ne faisaient pas beaucoup de prisonniers. Mais il a ensuite gardé bon souvenir des personnes rencontrées là-bas, Sa maman "adoptive" est même allée lui rendre visite en Russie.

 

Citation

Pour ma part je ne suis allé en Lorraine qu'une fois et j'étais bébé... J'ai un an de moins que toi, c'est dingue comme nous en arrivons souvent à ce sujet, à nos âges. Ce fut pourtant la même chose en 14-18 et là personne n'en parle. Peut-être parce qu'à ma connaissance, après 18 les Français de l'intérieur nous ont foutu la paix, ce qui est loin d'avoir été le cas après la Seconde où beaucoup de bêtises ont été dites ? Et peut-être aussi à cause de la création après-guerre par les gaullistes et les communistes d'un "fonds de commerce" de la Résistance très romancé et déformé, alors que la résistance de 14-18 qui a eu aussi ses morts n'a pas été récupérée par des partis politiques ensuite ?

 

Le traumatisme a été profond, et peu en ont parlé ensuite, en tout cas à leur descendance directe. Nombreux sont les travaux "de mémoire" qui ont démarré à partir des années 80-90 pour recenser, comprendre, historiser quand les langues se sont enfin déliées. Je trouve qu'à nos âges, il y a un peu urgence à cultiver ce souvenir. J'ai longtemps pensé que la génération d'au-dessus savait tout. En fait, je pense en savoir plus, et pour en avoir beaucoup parlé autour de moi, c'est le même cas dans de nombreuses familles.

 

En tout cas, merci pour ce chouette échange :)

Link to post
Share on other sites

bonjour

 

dans des documentaire anciens ou récents, lors de témoignages de personnes âgées au sujet des attrocités de la guerre, il est fréquent que les personnes se livrent devant la caméra et racontent pour la première fois ce que leur famille ou leurs proches ne savaient pas !

 

Comme une envie d'épargner ou de protéger ses proches pendant de longues années, finalement suivie tardivement par un besoin de tout raconter face à la caméra ou dans un livre, pour ne pas que les générations futures finissent par oublier au final

Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Le 19/03/2021 à 15:22, stew24 a dit :

 

Ca me fera un bon bizutage de numismate amateur, sans trop de risques de plantage. J'ai hâte de me rendre dans un salon, dès qu'on le pourra ;)

Ca ça fait un bail que ça nous manque à tous... Mais j'ai quand même réussi à acheter un peu en brocantes ces derniers mois, elles avaient repris (à Paris, mais je sais que chez mes parents en Vendée non) : un penny britannique de 1898, 3 pence britanniques de 1913 du "maundy coinage", et deux petits bronzes Napoléon III, tout ça pour 8 euros au total, le penny TB et le reste TTB ou SUP. Egalement quelques autres trucs non numismatiques.

Si tu es en Alsace tu as accès à deux pays, peut-être que ça reprendra en Teutonie avant chez nous ?

 

Le 19/03/2021 à 15:22, stew24 a dit :

C'était aussi sa réponse à ma continuelle question de gamin: "Mais pourquoi tu n'allais pas te battre avec les russes?". Ils ne faisaient pas beaucoup de prisonniers. Mais il a ensuite gardé bon souvenir des personnes rencontrées là-bas, Sa maman "adoptive" est même allée lui rendre visite en Russie.

En effet c'est une question de gamin lol... Si quelqu'un t'a dit que les Soviétiques étaient des boy-scouts pétris d'humanisme, il t'a menti. Et il s'agissait peut-être de Jean Ferrat, il a dû être un des derniers à soutenir le bobard !

Comment et à quelle date cette Alsacienne a-t-elle pu rendre visite à ce Malgré-Nous en Russie ? Il y est resté un bon moment après la capitulation ?

 

Le 19/03/2021 à 15:22, stew24 a dit :

Le traumatisme a été profond, et peu en ont parlé ensuite, en tout cas à leur descendance directe. Nombreux sont les travaux "de mémoire" qui ont démarré à partir des années 80-90 pour recenser, comprendre, historiser quand les langues se sont enfin déliées. Je trouve qu'à nos âges, il y a un peu urgence à cultiver ce souvenir. J'ai longtemps pensé que la génération d'au-dessus savait tout. En fait, je pense en savoir plus, et pour en avoir beaucoup parlé autour de moi, c'est le même cas dans de nombreuses familles.

C'est le cas dans la mienne aussi.. Au point que j'emploie beaucoup le conditionnel quand je n'ai pas une preuve d'époque ou un témoignage direct, car la création inventive des frères, sœurs, enfants, neveux et nièces a ensuite comblé les trous laissés par le fait de ne pas avoir demandé et noté.

Un exemple. L'un des frères de ma grand-mère (décédé comme tous les autres maintenant) a gardé jusqu'à son décès trois morceaux de métal russe dans le corps. Il y a 25 ans, le récit familial disait qu'il avait ramassé un blessé soviétique, l'avait déposé sur le sol devant une infirmerie allemande et que le blessé avait alors attrapé une arme automatique et lui avait tiré une rafale dans le dos alors qu'il repartait. Il y a 10 ans, il s'agissait "juste" d'éclats d'obus ou autre grosse munition qui explose, sans blessé soviétique et sans qu'il ait été visé spécifiquement.

Lui-même était pourtant encore vivant, il y a 25 ans et il y a 10 ans... Même de son vivant, les témoins de seconde main brodaient.

Et encore, là ça doit être dans son Soldbuch mais j'ignore s'il a été conservé; et un Soldbuch n'est pas un recueil d'anecdotes mais un document ultra-sec, que d'infos perdues...

 

Tu m'as l'air à fond sur le sujet, à se demander si ce n'est pas un peu ton travail. Tu n'y apprendras rien mais si tu as envie de passer un petit moment sur le sujet, moi qui ne suis pas du tout BD je te conseille (et surtout à ceux que cela intéresse et qui n'y connaissent que pouic) "Le voyage de Marcel Grob". Marcel Grob était le grand-père d'un des auteurs et la bande dessinée est basée justement sur son Soldbuch (avec tout ce que cela laisse en suspens). Je trouve que le graphisme est parfaitement adapté à l'histoire. A la fin du livre, un historien (Christian Ingrao) donne des explications historiques. Le seul reproche que je puisse faire est qu'il parle sans cesse des "Alsaciens et Lorrains" alors qu'il s'agit des Alsaciens et Mosellans.

Par contre, Grob ayant eu 18 ans en 44 a été versé dans la SS et non dans la Heer.

 

Le 19/03/2021 à 15:22, stew24 a dit :

En tout cas, merci pour ce chouette échange :)

Plaisir réciproque !

Link to post
Share on other sites
Le 20/03/2021 à 09:54, ALM a dit :

bonjour

 

dans des documentaire anciens ou récents, lors de témoignages de personnes âgées au sujet des attrocités de la guerre, il est fréquent que les personnes se livrent devant la caméra et racontent pour la première fois ce que leur famille ou leurs proches ne savaient pas !

 

Comme une envie d'épargner ou de protéger ses proches pendant de longues années, finalement suivie tardivement par un besoin de tout raconter face à la caméra ou dans un livre, pour ne pas que les générations futures finissent par oublier au final

Hélas la mort attend rarement que le témoignage ait été transmis...

Link to post
Share on other sites
Si vous avez une monnaie à identifier ou pour toute question, n'hésitez pas à vous inscrire. C'est gratuit et cela ne prend que quelques secondes.

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...



×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.