Aller au contenu
  • Paris
    Paris

    Monnaies et billets à Citéco, cité de l'économie, Paris 17e

    En 2019, il a été annoncé dans certains médias que le 14 juin ouvrirait à Paris un nouveau "musée numismatique". Il fait partie de la Cité de l’économie, dite Citéco, dans le XVIIe arrondissement.

    La naissance d’un musée est un évènement rare en France ; et la création d’un musée numismatique, cela doit être inédit depuis des décennies.

     

    J’y suis allé trois fois. C’est une déception.

    Ce musée numismatique n’est en effet conçu que comme la sixième partie du parcours de Citéco, un élément tout à fait mineur. Lors de ma première visite le garçon de l’accueil, fort aimable d’ailleurs, ne connaissait manifestement pas le mot "numismatique", et sa collègue a dû intervenir en supposant que c’est à la "salle 6" que j’appliquais ce nom bizarre.

    En termes de Citéco, on dit "salle 6" ou plus kitschement "salle des trésors".

     

    Cette dernière étape du parcours de visite était la salle des coffres quand le bâtiment était une succursale bancaire, de 1923 à 2006. Elle est organisée sur deux niveaux et c’est par le haut qu’on y entre.

    L’esthétique est plus 1923 que 2006 : il reste les guichets en bois et une grande quantité des façades de coffres. De ce point de vue, c’est assez réussi : il n’y a pas eu de massacre mobilier.

     

    P1010056.thumb.JPG.aae503e6836cd9428cf2006ec68e0f58.JPG

    La "salle des trésors" de Citéco.

     

    Environ 200 monnaies sont exposées, dont une forte proportion de primitives et étrangères, et 50 à 100 billets et autres papiers (lettres de change par exemple).  C’est peu pour couvrir la totalité de la numismatique mondiale, tous continents et toutes époques, des cauris et perles de verre jusqu’aux billets en polymère.

     

    La plupart des vitrines de monnaies sont minuscules et très encaissées ; je pense qu’il s’agit d’anciens coffres individuels dont on a ôté la porte. Elles sont, de plus, souvent placées extrêmement bas ; même une personne de taille moyenne devrait se pencher. Peut-être cela a-t-il été conçu pour des enfants ? Ce n’est pas expliqué, mais cela semble correspondre.

    Aucun système n’est prévu pour rendre visibles les deux faces des monnaies.

    L’éclairage des vitrines est assez calamiteux et multiplie les reflets, ce qui pousse parfois la prise de photos jusqu’à l’impossible en raison de l’enfoncement des monnaies dans leur réduit. Beaucoup d’entre elles montrent des rayures à l’œil nu, alors même qu’il ne s’agit pas d’exemplaires d’une rareté exceptionnelle.

    Dans le fond de certaines de ces mini-vitrines, on voit des billes de produit, probablement du dessicant, dans du papier d’aluminium plié à la main en forme approximative de barquette : plus artisanal serait difficile.

     

    P1010058.thumb.jpg.d6df4d060178d3ef18a0d6b35700b55d.jpg

    Un papier d'aluminium comme on en voit dans beaucoup des vitrines.

     

    Un certain nombre de documents sur papier autres que les billets sont des fac-similés d’une qualité peu convaincante, y-compris parfois pour des choses qui me semblent banales en authentiques.

     

    Parmi les monnaies, rien de très extraordinaire. Il y a un aes signatum, un statère de Vercingétorix,  une sapèque ouïghoure, une monnaie chinoise en bambou, une 50 réaux espagnole de 1626... Tous ou presque tous visibles ici https://collections.citeco.fr/fr/museum/citeco/page/toutes-les-collections/a5a67635-31c6-443d-9f6d-8ee0fc0159f2

     

    P1010063.thumb.jpg.3e80fe719852aa5e4734f731bf72c65a.jpg

    Espagne, 1626, 50 reales.

     

     

    Ma préférée :

    P1010072.thumb.jpg.43deebac4ca56d65944e9c247da675ac.jpg

    Claude Ier, sesterce ?, faux d'époque

     

    Les billetophiles, eux, en ont plus que d’habitude à se mettre devant les yeux, avec notamment un certain nombre d’objets relatifs à la fabrication des billets, principalement des années 1930 à 1960.

     

     

    En face des vitrines de monnaies et billets, on trouve quelques vidéos que chaque visiteur déclenche lui-même en appuyant sur le bouton concerné.

     

    C’est tout.

     

    Il ne faut pas compter sur le personnel pour des explications plus poussées ou la transmission d’une petite flamme. Lors de ma première visite, les téléphones portables des agents sonnaient en permanence pour des conversations personnelles à très fort volume sonore, et l’un d’eux s’est placé sans souci devant la vitrine que je regardais, entre cette vitrine et moi, pour désigner à son collègue un carré de raphia, pré-monnaie ethnique zaïroise, en criant "ça ça vient de ma tribu, ça c’est chez moi ça !". Ca lui a fait plusieurs minutes, en criant à fond et en plein devant la vitrine, sans le moindre regard pour les visiteurs. Aucun des agents ne se tenait d’une manière professionnelle. Lors de ma deuxième visite, l’évacuation pour fermeture, 15 minutes en avance, s’est faite au son de "allez chef !", qui est la façon dont les agents s’adressent aux visiteurs. Lors de ma troisième visite, l’étage supérieur était totalement vide d’agent, et un seul se trouvait à l’étage inférieur, il semblait aussi peu versé que les autres en numismatique.

    La surveillance est apparemment sous-traitée à une société de vigiles et elle est distincte du groupe que constituent les "médiateurs", qui, eux, savent de quoi on parle. Mais si j’ai vu ces médiateurs à l’œuvre, et très bons, dans les autres salles du musée, je n’en ai jamais vu dans la salle de numismatique et billetophilie. Quant aux vigiles, ils n’ont aucune notion de ce qu’est un musée, à quoi ça sert et comment on s’y comporte.

     

     

    Le reste de Citéco (dans lequel on voit aussi quelques monnaies éparses) est plutôt mieux, si on se détache de l’optique purement numismatique. De nombreux éléments de connaissance du monde économique sont donnés. Il y a beaucoup de vidéos explicatives et d’écrans interactifs pour jouer à des simulations ; il y en a même de plus en plus à mesure qu’on avance dans la visite, et ils mettent clairement en évidence que le public visé est vraiment jeune. Comme les éléments de compréhension demandent une certaine capacité d’analyse, je dirais qu’on peut viser la Cité de l’économie à partir d’une quinzaine d’années, et qu’on tire le maximum de profit intellectuel des jeux jusqu’aux environs de 25 ans peut-être.

    Si l’on regarde toutes les vidéos et joue à tous les jeux, il y a largement de quoi s’occuper plus d’une journée.

    Je n’ai pas sollicité les médiateurs et médiatrices mais je les ai entendus interagir avec d’autres visiteurs, et je les ai trouvés disponibles, pertinents et sympathiques.

     

     

    En conclusion : au plan numismatique, à mon sens cela ne vaut pas la visite. En billetophilie, elle est peut-être un peu plus justifiée, en ayant conscience que si certaines pièces sont intéressantes, elles sont peu nombreuses.

    Par contre, pour une introduction générale à l’économie, la visite en vaut la peine. Toutefois elle est intellectuellement inabordable avant le milieu de l’adolescence.

     

     

    Citéco, cité de l’économie

    1, place du Général-Catroux

    75017 Paris

    Ouvert (hors confinement !) du mardi au dimanche de 10h à 18h, le samedi jusqu’à 19h, et les lundis des petites vacances de la zone C de 10h à 18h.

    Nocturne le premier jeudi du mois jusqu’à 22h (tarification spéciale).



    Retour utilisateur

    Commentaires recommandés

    Il n’y a aucun commentaire à afficher.



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

    Chargement



×
×
  • Créer...

Information importante

Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.