Jump to content

Titi22

Members
  • Posts

    134
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    6

Titi22 last won the day on November 3

Titi22 had the most liked content!

Recent Profile Visitors

1,539 profile views

Titi22's Achievements

Collaborator

Collaborator (7/14)

  • Very Popular Rare
  • Conversation Starter
  • Dedicated Rare
  • First Post
  • Collaborator

Recent Badges

130

Reputation

  1. Si J'en crois l'article....cette monnaie aurait été frappée vers la fin du 3ème siècle avant notre ère vers Lacoste en Corèze
  2. Je crois bien que c'est le même coin de revers que la première. Par contre l'avers est dans le style de la troisième...et peut être de même coin d'avers. Un même atelier? Les avers ont le même défaut sur l'oeil
  3. Bonjour, On dirait un divisionnaire au cheval bondissant du centre ouest de la Gaule. voir paragraphe 3.3 Elle est magnifique!
  4. Désolé Guillaume, j'espérais que l'un d'entre nous dispose de quelques éléments de réponse...en plus j'ai déposé cette question au mauvais endroit....je repars discrêtement avec ma question! Bonne fin de journée à tous
  5. Concernant les mercenaires par qui les monnaies ont été introduites sur le territoire gaulois, il s'agissait de leur salaire. Je pense, au contraire, qu'ils étaient très attentifs au poids des monnaies et même à leur aloi. Ayant pu comparer le poids moyen de monnaies issues de trésors massaliotes, lorsque ces trésors datent de la même période le poids moyen des monnaies est très comparable et l'incertitude moyenne sur ce poids inférieure à 10% de la masse moyenne. On dispose, dans le système monétaire massaliote, à plusieurs périodes, d'hémioboles de 0,3 à 0.4 g en moyenne. Il existe de même dans le système emporitain des diviseurs de drachmes présentant un poids très précis pour des monnaies. Il existait des hemitartemorion dans quelques systèmes monétaires du 5ème siècle avant J.C. Pas mal de monnaies d'environ 1g ont été frappées avec une grande précision en gaule. Il suffit de regarder l'obole à la cavalière ou le minimi des cénomans. D'autre part, si on s'intéresse aux quinaires gaulois, ils représentaient manifestement une solde militaire et pour l'enrôlement des mercenaires... le sergent recruteur ne sortait très probablement pas une balance de son baluchon. Le sens même d'une frappe monétaire est de garantir un poids et un aloi (malgré quelques aléas)...il y a beaucoup d'autres exemples. D'autre part les Coriosolites frappent des statères avec un poids très précis en général situé vers 6.5g. Cela pour dire que je ne sais pas si les coriosolites ont frappé des hémistatères, par contre je suis certain que s'ils l'avaient voulu...ils l'auraient fait....
  6. Oui, je comprend. Par contre il y a bel et bien des quarts de statère quart corisolites. A l'est l'hémistatère était la règle il me semble. Je pose ces questions car au sud de la Gaule tout est plus simple ...je suis localisé au sud
  7. Bonjour, Je suis étonné de voir un nombre conséquent de statères des coriosolites avec un poids entre 3 et 4 grammes. Quelqu'un sait il s'il s'agit d'hémistatères?
  8. En tous cas le portrait colle mieux avec Felippe IV
  9. Bonsoir, on dirait bien un ardite pour Louis XIV. exemple la légende étant alors BARCINO CIVIS
  10. Bonjour, C'est un denier Louis 1er de Hongrie 1342 à 1382 exemple cgb plus joli exemple
  11. Bonjour, je dirais petit c...la distance de la lettre à l'épi de blé étant plus grande que la lettre. Mais je ne suis pas un pro de ces monnaies
  12. Alm a raison, ce n'est pas un denier de la seigneurie de Cugnon même si certains ont une légende très voisine
  13. Bonjour, c'est un double tournois de la seigneurie de Cugnon dans les Ardennes...difficile pour moi d'en dire plus dt1 dt2
  14. Je devrais juste dire que j'ai un gros doute. Il est facile de se tromper.
  15. Bonjour, Ce n'est pas un bronze au taureau de Marseille. Les flans de ces monnaies sont coulés puis frappés. Celle-ci est juste frappée.
×
×
  • Create New...