Jump to content

De Gilley

Members
  • Posts

    1,378
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    99

Everything posted by De Gilley

  1. Bonjour, Avec 5mm d'épaisseur et les motifs des champs (soleil anthropomorphe) à la même hauteur que le grénétis, cet objet monétiforme n'a pas été réalisé à partir d'une monnaie , j'y vois plutôt la création spécifique et très bien réalisée d'un palet de jeu. Enfin, c'est mon avis... A suivre...
  2. Un autre exemplaire de mailleure qualité... En fait cette monnaie est classée parmi les monnaies féodales avec un type royal immobilisé. Poey-d'Avant attribuait à l'époque cette monnaie à Louis Le Bègue, réattribuée depuis à louis l'aveugle. Il dit sur ces monnaies : "Si je range les espèces des rois de Provence parmi les monnaies féodales, ce n'est pas sans motif. La formation de ce royaume fut la suite du mouvement de dissolution qui s'opérait dans toutes les parties de l'empire. C'était un état transitoire, placé sur la limite du royaume carlovingien et du régime féodal". Réf. Poey-d'Avant 4796, Pl. CV, n°15.
  3. Faire une rotation d'un quart de tour à gauche sur le revers de la monnaie de Freddo pour placer la croisette initiale à 9h.
  4. Je pense à un denier carolingien frappé à Arles sous Louis l'aveugle, roi de Provence (890-905). A/: +LVDOVVICVS ; Croix pattée R/: +ARELA CIVIS ; Monogramme carolin https://www.cgb.fr/louis-laveugle-roi-de-provence-denier-tb-,v37_0837,a.html
  5. Spectacles ou reconstitutions à caractère historique.
  6. Sur la 1ère photo on arrive à lire "CASTRUM" dans une police de caractères au graphisme improbable...
  7. C'est ma première impression, mais attendons d'autres avis. La matière est-elle malléable ? Dans ce cas il pourrait s'agir d'un alliage en plomb/étain.
  8. Pour moi, faux moderne peut-être réalisé et frappé à l'occasion de fêtes historiques... ... Ou pas
  9. Bonjour, C'est un jeton/gadjet promotionnel du "Selection Reader's Digest" imitant un ducat, années 1970. Valeur nulle.
  10. C'est une double mite des Pays-Bas méridionaux frappée à Reckheim sous Willem van Sombreffe (1400-1475). Tiré de "l'Atlas der Munten van België de H. Vanhoudt, édition de 1996.
  11. Bonjour, L'avers de cette monnaie me fait penser à celui de la double mite de Namur frappée sous Guillaume II ou Jean III, (nAm surmonté d'un tilde) mais le diamètre, le poids et le revers ne correspondent pas. Peut-être une mite ? Chercher dans cette région... Avers dans le bon sens...
  12. Je n'en ai trouvé qu'un seul avec une fleur de lys comme symbole initial et par rapport à la pièce ci-dessus on note une petite variante de légende après la lettre F, DI à la place de D (Pour DEI) Ce Schildgroschen (Gros à l'écu) à donc été frappé au nom de Friedrich II (1428-1436), à l'atelier monétaire de Freiberg pour Meissen en Saxe.
  13. Bonjour, La provenance est bonne pour ce Schildgroschen de Saxe-Meissen mais pas la titulature. La monnaie de Faugiana est au nom de Friedrich seul (F) et non aux noms associés de Friedrich et Wilhelm (F.W) comme celle du lien.
  14. Enormément de médailles, religieuses ou non, ont été moulées du XVIème au XVIIIème siècle, surtout les plus impressionnantes. Les gens peu aisés pouvaient ainsi acheter à moindre frais ces copies artisanales dont la qualité pouvait passer du meilleur au pire. Ces moulages pouvaient être contemporains des originaux... Plus tard, du milieu du XIXème au début du XXème, on a créé énormément de copies concernant surtout les médailles les plus rares. Ces moulages, souvent de qualité étaient réalisés en argent, cuivre, étain ou en alliage plomb/étain pour compléter les collections des médailliers publiques ou particuliers.
  15. Bonjour Paris, C'est surtout la mollesse des reliefs qui me fait penser à un moulage XVIIIème/XIXème siècle... Elle mériterait un bon nettoyage et ensuite de bonnes photos pour être sûr.
  16. Bonjour, Médaille de St-Jean-Baptiste, il est écrit sur une face "S IOANNES.BAPTIST (...) Pour la suite et l'autre face ? Peut-être une date à l'exergue. Cette médaille semble être un surmoulage de l'originale et bien entendu la "bélière" est artisanale.
  17. Bonjour, Mes connaissances sur le monnayage mérovingien sont limitées, mais voici un lien concernant ce denier... https://www.cgb.fr/atelier-indetermine-denier-au-a-croisete-et-au-monogramme-ttb-,bmv_472366,a.html
  18. Bonjour, A vrai dire la tranche extrêmement régulière me laisse perplexe et j'ai maintenant quelques doutes quant à l'authenticité de cette monnaie...
  19. Bonjour, Je me permets de remonter ce post ancien. On est bien en présence d'un denier de la Principauté d'Orange (Probablement frappé de la fin du XIIIème à la 1ère moitié du XIVème siècle). Ce denier, imitant les deniers estevenants de l'Archevêché de Besançon a été signalé pour la première fois en 1878 dans les Annales de Numismatique et provenait de la trouvaille de Sierck enfouie vers 1328. En mauvais état (fracturé) il est cité et représenté par Caron en 1882 dans son ouvrage sur les Monnaies féodales françaises et était unique à l'époque, il faisait partie de la collection Gariel. Sa localisation actuelle est inconnue. Depuis, quelques exemplaires ont été retrouvés mais ce denier reste très rare. Il présente les légendes: A/: +P AVRASICEN (Principauté d'Orange); Croix pattée R/: PHTOMARTIR (Abréviation de premier martyr, pour Saint-Etienne); Main bénissante. Voici la photo d'un exemplaire en meilleur état...
  20. Salut Paris, Il y en a 1 en très bon état à vendre sur eb.y à moins de 40€ avec le port...
  21. Lorsque je t'ai écrit il était encore là, d'où ma demande... Cette fois c'est OK ! Merci
  22. Merci Paris, Je viens à l'instant de regarder dans le Dictionnaire de numismatique sous la direction de Michel Amandry ou pour "quinaire" on ne parle que de monnaies gauloises romaines ou aksoumites... Comme quoi !
×
×
  • Create New...