Aller au contenu

yanok

Membres
  • Compteur de contenus

    82
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    18

yanok a gagné pour la dernière fois le 11 octobre

yanok a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

89 Excellent

À propos de yanok

  • Rang
    Advanced Member

Visiteurs récents du profil

1 605 visualisations du profil
  1. Monnaie feodale

    Bonjour, Denier de Guillaume Ier de Namur (1337-1391). (La légende du droit commence par un lion rampant à gauche) WILLEM COM NAM. Dans le champ en deux lignes NAM / URE (Même initiale, lion, au revers) MONETA NOVA NAM, croix pattée.
  2. Bonsoir, Raymond Ier, vicomte de Narbonne (966-1023) RAIMVN : NARABO...
  3. Croisettes batonnées Charles VI

    Voici l'aspect de cette croisette :
  4. Croisettes batonnées Charles VI

    Bonjour, La croisette bâtonnée est constituée d'une barre verticale pattée et d'une barre horizontale qui est un simple bâton. Ici, c'est une croisette normale Guénar de la 5e émission de mai 1417. C'est l'émission suivante, celle d'octobre, qui aura la croisette bâtonnée.
  5. Denier??

    Bonjour, Denier du comté de de Vendôme, fin XIIe, début XIIIe. Profil bléso-chertrain à droite + VDONCAOSTO
  6. 1594 douzain (contremarque 1640 quinzain)

    Bonjour, Si la pièce est bonne, la contremarque est très suspecte, tant par l'aspect que par la gravure. L'intérêt de la fausse contremarque est de remettre la monnaie en circulation sans payer les taxes de contremarquage (2 deniers par pièce !) tout en augmentant la valeur de la pièce de 3 d, comme le précise l'ordonnance de 1640 : " ... et retenu, à notre proffît, par ceux qui seront par nous préposés à cet effet, deux deniers des trois d'augmentation sur chacun douzain... " Peut-être aussi parce que la monnaie est elle-même fausse (et plusieurs détails peuvent aller dans ce sens). Beaucoup de monnaies fausses ont été contremarquées par les faussaires eux-mêmes, et Gaston d'Orléans, dans les Dombes, fit systématiquement (et légalement) contremarquer ses douzains qui passaient ainsi de 12 à 15d à son unique profit.
  7. 1328-1350 double tournois

    Bonsoir, Double tournois de Philippe VI (LIPP... lisible). 2e émission (pied de la croix accosté de deux points). Flash à proscrire pour les photos.
  8. Denier tournois à id.

    Bonjour, Le trèfle en fin de légende désigne bien Lyon, l'annelet au-dessous est le différent du maître entre 1508 et 1513. Cependant, la légende devrait commencer par un lis couronné, or il y a une croisette. Vérification faite ce différent au lis est abandonné en 1507 , ce qui coïnciderait avec la datation du différent du maître de l'atelier de Lyon. Donc Louis XII, sauf erreur...
  9. 1596 douzain (contremarque 1640 quinzain)

    Bonsoir, N sous l'écu : Montpellier. P en fin de légende : Vincent Pinoy, maître de la monnaie de la ville de 1596 à 1598.
  10. Ecu d'or au soleil de François Ier

    Bonjour, La tour pointée est dans le différent de deux maîtres de la monnaie de Tours : Jean Médon (1520-1523), mais elle est précédée d'un M. Ce n'est pas le cas ici. Gilles Redon (1523-1532), la tour comporte un point dessous et un + au-dessus. Le flan un peu court ne permet pas de voir le +. La graphie FRACOR n'a pas de signification particulière sinon de rattraper l'espace perdu par DEI GRACIA habituellement noté DEI GRA, et par la tour. Au revers, la tour empiète aussi sur l'espace de la légende, IMPERAT se limite à IMPER, et le R est entré de justesse au chausse-pied entre le E et la tour.
  11. Bonjour, Alors, un autre indice : Lusignan.
  12. Denier ou ? de ? :-)

    Bonsoir, Je viens juste de l'identifier sur un autre site et j'ai écrit : Tout est dans la légende : +SECVNDVS.R., CR sous un tilde (Conrad second roi) +IER '.ET SICIL', croix (Jérusalem et Sicile) Donc Conrad II (1254-1258).
  13. Demi-franc Henri iv ?!

    Est-ce du bon argent ? Le titre du 1/2 franc est de 833/1000, celui-ci peut avoir un titre très inférieur. Est-ce une impression, mais il semble que l'usure de la pointe de la barbe, de l'épaule et du H du revers fassent apparaître une couleur qui pourrait ne pas être celle de l'argent.
  14. Bonsoir, Tout a été dit, sauf des références : "Les monnaies de comtes et ducs de Bretagne" Y. Jézéquel, Paris 1999. ref. n° 55.
  15. Demi-franc Henri iv ?!

    Bonsoir, B, P ou R ? B pour Dieppe arrête ses frappes en 1994. B pour Rouen, mais le maître de la monnaie a pour différent un "chapeau d'épines et deux clous de la passion". Ici, rien de tel. R pour Villeneuve-les-Avignon, fermé de 1597 à 1601. Reste P sous le buste pour l'atelier de Dijon, fleur avant la date pour le maître de la monnaie de Dijon, Guillaume Audinelle qui prend ses fonctions à cette date, le graveur étant Jean de Varennes depuis avant 1595 jusqu'après 1605. Mais les lettres de la légende sont très mal venues, en particulier pour N inversé. Aucun demi-franc de Dijon (ou d'ailleurs à ma connaissance) à cette date ne comporte ce N. Un certain nombre de détails rendent le profil assez douteux et il est très éloigné des gravures de Varennes. Le revers n'inspire pas confiance. Le poids est presque correct (6.64 grammes au lieu de 7,09). Le tréflage ne peut pas tout expliquer, donc, faux très probable. Si c'est un 1/2 franc légal, le graveur avait dû arroser exagérément sa nomination... Ce ne sont que des hypothèses.
×