Jump to content

numis87

Members
  • Posts

    432
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    39

Everything posted by numis87

  1. Bonjour, la doc est indispensable pour s'en sortir avec les différents de maîtres et de graveurs. C'est un S et non un 8 qui est visible dans le C. Il s'agit du différent du graveur Martin de Carrière. On distingue aussi une étoile (me semble-t-il ?) dans le D, qui est un autre de ses différents utilisé précédemment Pas banal d'avoir 2 marques différentes. Le Gland avant le L de Bayonne est le différent du maître Guillaume Lamy.
  2. Essai avec Chrome et même problème si les cookies ne sont pas autorisés. Ouvrer chrome, allez dans les paramètres, puis dans paramètres de site et regarder si les cookies sont autorisés.
  3. Quel navigateur utilisez-vous car certains possèdent un bloqueur de publicité intégré. A voir dans les paramètres.
  4. La réponse à vos questions se trouve dans les cahiers numismatiques de la SENA N° 208 de juin 2016 –pages 43-49 : Les différents aux Monnaies de Morlaàs, Saint-Palais et Pau sous les règnes de Louis XIII et Louis XIV de 1610 à 1715. Par F. Arbez, C. Charlet et J. Vigouroux. N° 210 de décembre 2016 – pages 39-5 : Les différents aux Monnaies de Morlaàs, Saint-Palais et Pau sous les règnes de Louis XIII et Louis XIV de 1610 à 1715. Par F. Arbez, C. Charlet et J. Vigouroux. Voici un court extrait de ce travail réalisé essentiellement d’après les recherches aux Archives nationales et aux archives départementales des Pyrénées-Atlantiques. Différents de maîtres : Morlaàs : Jacques Ducasse, gland avec feuilles (1610-1612 Pierre Massallin, un M (1612-1620) ?????, un L (1621-1622) Pierre Foron, un F (1622-1628) Pierre Foron et Guillaume Salinié, un F (1629-1634) Bernard de Gassie, un B (1642-1645) ??????, un B (1646-1649) Saint-Palais : Jehan du Faur ou Dufour, un F (1610-1611 Jacques Ducasse, gland avec feuilles (1612) Pierre Massallin, un M (1612-1621) Pierre Foron, un F (1621-1629) Pierre Foron et Guillaume Salinié, un F (1629-1634) Issac de Bordes, un O (1646-1650) Pau : Jacques Ducasse, gland avec feuilles (1610-1612) Pierre Massallin, un M (1613-1620) Pierre Foron, un F (1622-1628) Pierre Foron et Guillaume Salinié, un F (1629-1634) Sur les monnaies de la CGB que vous présentez ici : Haut à gauche, avers : N abréviation de NAVARRE (FRANC ET N(AVARRE) REX Le F au revers est le différent de Pierre de Foron, l’étoile à 5 rais est celle du graveur Richard Lamy. Idem en bas pour le A, au revers on doit ça doit être le gland avec feuilles de Ducasse En haut à droite, à l’avers A de NAVARRE, le BD entrelacé du maître ? au revers le M est celui de Pierre Massalin, l’étoile à 5 rais est celle du graveur Richard Lamy. En bas, DB ou – traduction : Dominus Bearnis – seigneur du Béran : Légende complète au droit : HENRI 4 . D . G . F . ET . NA . RE . soit en développé « Henri IV par la grâce de Dieu Roi de France et de Navarre Seigneur du Béarn »et de Navarre Seigneur du Béarn. Au revers le A avant GRACIA ???? sur d’autres ex on trouve ici le M de Masselin. D'autre part vous pouvez télécharger cet ouvrage : Numismatique du Béarn : histoire monétaire du Béarn : description des monnaies, jetons et médailles du Béarn https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b53170030w.image
  5. Autre article : https://www.persee.fr/doc/numi_0484-8942_2012_num_6_168_3184#numi_0484-8942_2012_num_6_168_T20_0285_0000
  6. C'est bon, j'ai résolu le problème des cookies, ils n'aiment plus le blocage de la publicité !
  7. Désolé mais l'alerte d'autorisation des cookies s'active à tout bout de champ et n'arrête pas de planter la navigation sur le site...la galère ! voici le lien que l'alerte cookies m'empêche de vous donner autrement. https://www.persee.fr/doc/numi_0484-8942_1959_num_6_2_1694
  8. Bonjour, reste d'une monnaie carolingienne Il s'agit d'un fragment de denier au temple vraisemblablement de Louis 1er le pieux. A/ (+ H LVDOVVICV) S IMP. Croix cantonnée (de quatre globules) on en distingue un seul... R/ + XPI ) STIA (NA RELIGIO.) Temple à quatre colonnes, croisette au centre. En gras ce qui est lisible
  9. Bonjour, certainement un cousin du tire-bouchon du Crédit Agricole !
  10. Bonjour, il ne s'agit pas de guénars mais de deux blancs à la couronne frappés sous Charles VIII. Le premier est bien de Rouen (point 15e), le second a été frappé à Poitiers (annelet 8e).
  11. Le quinzain aux 8 L est frappé sur flan neuf ou sur flan réformé. Les quinzains sur flan réformés sont frappés sur des douzains qui sont parfois contremarqués d'une fleur de lis, conformément à l'ordonnance de juin 1640 sous Louis XIII pour porter arbitrairement leur valeur de 12 à 15 deniers. Votre quinzain a été frappé sur le flan réformé d'un douzain contremarqué d'un lis. Mais un quinzain peut être frappé sur le flan d'un douzain qui n'a pas été contremarqué d'un lis. A noter qu'un quinzain frappé sur un flan neuf n'est pas contremarqué d'un lis. Les quinzains dits "des colonies" font partie des nombreuses monnaies qui ont circulé au Québec.
  12. Ce n'était pas une critique de Numista qui a effectivement le mérite d'exister mais qui ne peut pas être exhaustif alors que même les ouvrages de référence ne le sont pas. Que ce soit le Droulers ou encore le Gadoury Blanc ils sont loin de répertorier toutes les frappes. Et d'ailleurs quel ouvrage pourrait le prétendre !
  13. Ne pas trop se fier à Numista qui est loin d'être complet. Dans un premier temps votre moteur de recherche vous sera une aide précieuse et ne négligez pas une recherche sur le site de quelques professionnels de référence qui possèdent une très vaste base d'archives. Ils sont souvent cités ici.
  14. Pour la date c'est à vous d'essayer de la déchiffrer ce qui est plus facile que d'après une photo. Ce qui est certain c'est que ce douzain ne faut pas frappé à Villeneuve en 1572.
  15. PS : Villeneuve frappa aussi ce douzain en 1575.
  16. Bonjour, La croix échancrée initiale est caractéristique des douzains frappés à Saint-André de Villeneuve-lès-Avignon. La lettre d'atelier à la pointe de l'écu est un R. Un papillon, marque du maitre Jehan Primejehan se trouve après le millésime. Le point dans le C de BENEDIC est la marque du graveur Pierre de Mazières. Selon Lafaurie ce douzain ne fut frappé qu'en 1573 et 1574 à Saint-André. Je pense que celui-ci douzain est de 1573. https://www.cgb.fr/charles-ix-douzain-aux-deux-c-1er-type-1573-villeneuve-les-avingon-ttb,bry_268684,a.html
  17. Bonjour, avec un annelet 4e visible à l'avers et au revers il s'agit bien de Montpellier .
  18. D'après Mazard ce serait une imitation du petit louis d’argent de Louis XV mais en fait, il s’agit de l’essai du quinzain d’or, prévu par l’édit de décembre 1719 (Source CGB et iNumis) Pour la monnaie de Paris le but était de faire des essais de métal et de module sans doute pour d'éventuelles futures émissions. Pourquoi avoir choisi ce type de modèle ??? Il existe aussi des essais de métal et de module au type du ducat d'or de Naples de Louis XII. Différents essais de module et de métal expliquent les différences de poids constatés. Normalement il y a un poinçon "Corne d'abondance" sur la tranche.
  19. Bonjour, Pas de raison pour qu'elle soit fausse. Il s'agit d'une pièce frappée à la fin du 19ème siècle, sous la troisième République (1881), à la monnaie de Paris comme essai de métal et de module au type de Louis XV. Le poids n'est pas un critère à prendre en compte. En effet, on rencontre des exemplaires de poids divers qui vont du simple au double : 10.59 g, 10.32 g, 8.37 g, 8.45 g, 8.07 g, 7.98 g, 7.93 g, 7.44 g, 6.17 g, 6.87 g, 5.61 g, 5.42 g. Ce sont les poids d'exemplaires passés en vente au cours de ces dernières années.
  20. Bonjour, il s'agit d'un blanc au K de Charles V (20 avril 1365) Avers : DEI : GRACIA, dans le champ, grand K couronné, accosté de deux lis. Bordure extérieure de douze lis. Revers : Lis FRANCORV : REX ; Légende extérieure : + BNDICTV: SIT: NOME: DNI: NRI: DEI: IHV: XPI
  21. Bonjour, Henri III, Douzain aux 2H, 1er type, 1588, frappé à Dijon (P à la pointe de l'écu). Après le millésime, on trouve un trèfle différent du graveur Grégoire des Varennes, suivi d'un M différent du maître Guillaume de Malleroys (1586-1596).
  22. Bonsoir, Louis IX, gros tournois à l'étoile (après 1266) . Cette variété se distingue par la présence d'une étoile à 6 rais placée sous le lis du bas. https://www.poinsignon-numismatique.fr/monnaies_r5/monnaies-royales_c21/louis-ix-dit-saint-louis-1226-1270_p610/louis-ix-1226-1270-gros-tournois-a-l-etoile_article_87920.html
×
×
  • Create New...