Content: Slate Blackcurrant Watermelon Strawberry Orange Banana Apple Emerald Chocolate Marble
Background: Slate Blackcurrant Watermelon Strawberry Orange Banana Apple Emerald Chocolate Marble
Pattern: Blank Waves Notes Sharp Wood Rockface Leather Honey Vertical Triangles
hpdp

[TUTO] Le nettoyage des monnaies

2 messages dans ce sujet

règle d'or : on ne nettoie PAS les monnaies ! ça les use, surtout les reliefs, et diminue leur valeur.

on ne poli PAS les monnaies parce que c'est plus joli quand ça brille, pour la même raison.

les solutions populaires comme la gomme ou les acides plusse ou moins forts sont à proscrire totalement ! la corrosion continuera son boulot et détruira lentement la monnaie, ce serait dommage pour certaines qui ont résisté plus de 1000 ans avant qu'on y touche...

la gomme laisse de fines rayures tout à fait désagréables.

ce qu'on peut faire:

- toute opération risque de laisser une trace, c'est à éviter, surtout sur les monnaies neuves où les traces seront bien visibles.

- les monnaies en cuivre, surtout anciennes, se constituent une patine avec le temps, brun-noir ou verte foncée, parfois d'autres nuances, il ne faut surtout PAS la faire disparaître! rien de + moche qu'une romaine décapée, d'un rouge agressif (et de plus, fragile, elle sera vite attaquée par le vert de gris).

par état et métal :

- les FDC et BU/BE portant des traces de doigts ne supportent que le bain à ultrasons avec un produit ne laissant aucune trace, et séchage à l'air (sans frotter, sinon traces, même en tapotant doucement). les opticiens possèdent tous ce genre d'appareil et le produit qui va bien. l'essence de nettoyage type WD40 convient aussi mais laissera un voile.

sur neuves en cuivre : les doigts laissent de l'acidité qui assombrit le cuivre, il faut nettoyer à l'essence pour supprimer l'acidité mais les zones sombres ne partiront pas, ne surtout PAS polir!

- les SUP/SPL supportent très bien le traitement aussi, qui ravive la surface "velour de frappe" protégée dans les creux.

- pour les autres états un bain à ultrasons n'est pas utile, en général la crasse résiste au traitement. un bain d'huile prolongé suivi d'un grattage prudent avec un cure-dent en bois est possible, dans ce cas on cherchera à en faire moins que trop, qui donnerait un aspect bizarre. pas d'huile de moteur, qui contient des additifs, et rien de + dur qu'un cure-dent sinon rayures.

- l'or ne s'oxyde pas, il se ternit et les recoins peuvent s'encrasser. nettoyage à l'essence et rien d'autre. c'est un métal qui raye assez facilement.

- l'argent s'oxyde en surface, il devient noir, c'est normal (et propre !), il ne faut rien faire. cette propriété a été utilisée à l'époque des films noir et blanc.

- oxydation du cuivre alias vert-de-gris sur métal propre (vert poudreux dur, ne pas confondre avec la patine qui reste lisse) : neutralisation à l'huile et grattage voire électrolyse. cette oxydation est souvent active et peut continuer son oeuvre, il faut essayer de la stopper.

- le billon, laiton et laiton d'alu, et autres métaux cuivreux s'oxydent comme le cuivre.

- cupro-nickel et maillechort : le cuivre qu'elle contiennent s'assombrit, ne rien faire. au pire on peut trouver des monnaies brun-noir ou rougeâtre, pas de solution. elles peuvent aussi se couvrir de vert de gris > nettoyage à l'essence et protection.

- oxydation de l'aluminium : gonflement farineux, pas de solution, c'est foutu. on peut protéger à l'huile. métal mou rayant facilement.

- zinc : neuf il est gris clair, puis se patine sombre à noir, nettoyage à l'essence, avec prudence, métal rayant facilement. il peut s'oxyder en se décomposant, pas de solution sauf huile pour protéger.

en cas de "monnaie sale" faut d'abord comprendre quel est l'origine du problème :

* traces de doigts sur alu, argent et or > essence de nettoyage type WD40. un pshit par face, on fait tourner l'essence avec le pouce, on essuie avec un chiffon doux en tapotant.

* la crasse laissée par l'usage dans les creux, surtout des légendes : WD40 ou séjour dans l'huile. l'huile qui convient le mieux est le balistol ou l'huile pour vélo, l'huile d'olive douce peut convenir aussi. ensuite gratter avec un cure-dent. rien de + dur qu'un cure-dent en bois, risque de rayures.

* les dépôts de terre ou sable : ils partent souvent difficilement, inutile de chercher à en faire trop, risque de rayures ou de laisser des zones "trafiquées" et pas du tout naturelles. on peut les laisser quelques semaines dans de l'huile puis gratter doucement au cure-dent en bois.

* terre ou crasse durcie + vert de gris : oxydation peu active, si la monnaie est fort sale on peut gratter, prudemment, avec la pointe en graphite d'un porte-mine et nettoyer à l'essence.

conservation : le médailler, dans une atmosphère sèche et propre est très bien, bien aéré, mais encombrant lourd et cher.

les cartonnettes type HB sont parfaites, c'est un plastique neutre.

Les autres pochettes en plastiques ont tendance à faire verdir les monnaies, à éviter pour celles de valeur.

l'huile de vaseline en fine couche convient bien pour la conservation (sauf FDC et flan poli) mais colle la poussière.

en cas de travaux de peinture, d'épandage d'engrais à proximité ou de voisinage avec une usine de solvent il faut mieux mettre ses monnaies à l'abri, elles peuvent se couvrir de vert de gris.

les solutions extrêmes, pour les monnaies "perdues", totalement illisibles, très concrétionnées, complètement bouffées :

cas général : trop tard, plus rien à faire, ce qui est parti est perdu sans retour possible.

cas particulier : monnaie qu'on suppose partiellement lisible ou identifiable mais recouverte d'une gangue épaisse et dure : électrolyse. mon tuto sur l'électrolyse, à lire attentivement avant de faire une bétise... http://www.numismatique.com/forum/conseils-tutoriaux/electrolyse-monnaies-t43794.html

les machines : le bain à ultrasons : les appareils grand public destinés au nettoyage des bijoux ne sont pas assez puissants, on risque d'être déçu.

les tambours à douille (utilisés par les tireurs pour le nettoyage des douilles avant rechargement) : le produit livré avec est un acide qui va attaquer le métal, le fin gravier va matter les reliefs, au pire on obtiendrait une rondelle bien lisse et brillante. procédé inférieur à l'électrolyse.

commentaires : http://www.numismatique.com/forum/conseils-tutoriaux/nettoyage-des-monnaies-t54393.html

1 personne aime ça

helo3.gif

 

Partager ce message


Lien à poster

(pour du vert de gris clair, poudreux, évolutif et contaminant sur une romaine)

Merci, il m'a également été conseillé

"enlever le plus possible d'oxyde en frottant doucement à l'aide d'une brossse à dents, puis trempage dans de l'eau distillée pendant 2 semaines, ce qui va stopper le processus et enlever le reste d'oxydes ; il faut donc changer l'eau tous les 4-5 jours." Même si ça parait incohérent, j'ai déjà testé et ça marche!

Par contre lorsque les oxydes seront partis, les zones attaquées resteront à nu..."

il faut protéger le métal mit à nu (sans patine protectrice) : très peu d'huile de vaseline ou de cire d'abeille ou cire d'antiquaire

1 personne aime ça

helo3.gif

 

Partager ce message


Lien à poster
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.
    • 3 Posts
    • 20 Views
    • 1 Posts
    • 10 Views
    • 1 Posts
    • 13 Views
    • 1 Posts
    • 26 Views
    • 1 Posts
    • 22 Views