Jump to content

Figleaf

Members
  • Posts

    289
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    18

Everything posted by Figleaf

  1. Si on tourne l'illustration d'en haut 45° contre l'horloge, on voit apparaitre la tête couronné du roi regardant à gauche. La légende semble finir avec DVX, alors un atelier de Brabant ou Gueldre: Pays Bas méridionale, liard 1580-1599, Nimègue, Anvers, Maastricht, Bruxelles ou Bois-le-Duc. Vanhoudt I 326, Van Gelder et Hoc 232. Légendes: Av: .PHilippvS.Dei:Gratia.HISPaniarvm z Rex.DUX.BRAbantiae/GELriae. - Philippe par la grâce de dieu roi d'Espagne etc. duc de Brabant/Gueldre Rv: .DOMINUS.MIHI.ADIVTOR - dieu est mon assistant. L'écu contient les armes de Autriche (haut, gauche), Valois (haut, droite), Bourgogne (bas, gauche) Brabant (bas, droite) et encore Brabant ou Gueldre dans le centre.
  2. Identification résolu, grâce à votre aide: http://www.worldofcoins.eu/forum/index.php/topic,31910.msg203051.html#msg203051 Il s'agit d'un pfennig 1515-1521 aux noms de Wolter von Plettenberg, maître de l'ordre de Livonie et Jasper Linde (le nom de famille est Tilleul en allemand), archi-evêque de Riga. Réf: Haljak 416. Un grand merci de vos confrères anglophones !
  3. Alternative: RenWax http://en.wikipedia.org/wiki/Renaissance_Wax Mais je ne sais pas si ça se vends en France.
  4. Tu as quatre options: La signature de Wyon manque, c'est un proof fortement abimé. La signature de Wyon manque, on a utilisé un coin destiné à la frappe des proofs pour des pièces de circulation. Les lettres ont disparus a cause d'usure, nettoyage etc. Coin sale: le WW était rempli de graisse etc. Dans l'ordre inverse de probabilité (4 est le plus probable). Je te conseille d'acheter un microscope USB. Excellent pour faire des photos de détails.
  5. Excellent! Vous êtes presque là. Et moi qui pensait que cette W est partie d'une couronne. Peter
  6. La réponse de Bruce Griffith: Je ne suis pas expert sur ce type, n'ayant que quelques-uns. Aucun est magnétiques. Le cuivre a été affinée mieux que ce qui a été utilisé en pièces de commerce de Nagasaki contemporaine et seulement la moitié de ceux montrent le magnétisme. Le glissement de moule est plus d'une anomalie. Je ne l'ai jamais vu une pièce avec cet effet. L'année-variété spécifique n'est pas claire. La gamme de taille normale pour le type est 23-24mm. Chinasmith est l'expert sur ceux-ci, mais je dirais qu'on pouvait présumer qu'il est authentique. Si une copie, il est faite par impression directe d'un original, ce qui est difficile à détecter avec certitude. Copies vietnamiens ne sont pas communs, et leur poids devraient être nettement insuffisant. Ces espèces ont pas été beaucoup copié tout simplement parce qu'ils n'étaient pas destinés à être utilisés dans le commerce à l'étranger. Ceux qu'on trouve ont tendance à être très mince et petite ".
  7. Dans ce cas, cette pièce peut bien être une imitation Vietnamienne. Les pièces Japonaises contiennent du fer et sont un peu magnétique. Si tu veut, je peut demander une expert.
  8. Est-ce-que cette pièce est légèrement magnétique?
  9. République des Sept Pays Bas Unis, ¼ gulden 1759, monnaie fédérale. Les fotos ne sont pas trop clair, mais je crois que la légende du côté écusson finit par HOLL, différent de la monnaie de Dordrecht. Poids officiel 2,65 grammes, 920/1000 argent, tranche câblé. Sans dénomination indiqué. av: La Vierge Néerlandaise avec casque et toga, debout, le bras gauche sur une bible sur un pilier, dans sa main droite une lance couvert d'un chapeau de liberté. HAC NITIMVR HANC TVEMVR - ceci (la réligion protestante) nous supporte, cela (la liberté) nous protégeons. rv: écusson couronné de la fédération* entre millésime. MOneta:ARGentea:ORDinum:FÆDeratarum:BELGicarum:HOLLandiae - monnaie d'argent des états fédéré des Pays Bas (différent d'atelier) Cette pièce, petite version du gulden fédéral, n'était pas prévu par la loi. Ils était frappées a titre personnel par ordre du directeur de la monnaie pour servir de cadeau de noel. Puisqu'il ne circulaient pas, on les trouve normalement en très bon état. Il est probable qu'ils sont vendu avec une agio important. Nèanmoins, d'exemplaires usées sont connus. * l'écu Hollandais ne porte ni l'epée, ni le faisceau de flèches
  10. En effet, mais an 6 (1913). KM 309, 14 grammes.
  11. La pièce est aussi intéressante quand ce n'est pas un proof ruiné. En fait, comme les proofs ne circulent pas, leur statut de monnaie est même douteux. Quand les directeurs de la monnaie (muntmeester) quittent leur poste, ils sont remplacé immédiatement par leur adjoint (plaatsvervangend muntmeester). L'adjoint continue a utiliser le même différent, mais une étoile (non, ce n'est pas un macaron ) est ajouté. Donc, les monnaies daté 1969-1979 portent le différent coq, du directeur Van den Brandhof*. En 1980, son adjoint, Mr. Smit a utilisé coq et étoile jusqu'a la nomination du nouveau directeur, De Jong. * différent parlant: brand en néerlandais est feu et une expression en néerlandais pour indiquer qu'il y a le feu est de rode haan kraait (le coq rouge chante)
  12. D'accord pour une médaille St. Christophe. Si on tourne l'autre côté 45° aussi, on pouvait voir le pont du Gard et une texte (COLLIN?) Peter
  13. Me voila . Pièce de circulation et non pas un proof. Les monnaies Néerlandaises des années '70, '80 et '90 sont frappées sur des anciens presses, un peu lent, mais de bonnes machines, ce qui donne un effet de proof partiel. Rappelons qu'un proof est frappé deux fois, avec plus de force, moins de vitesse et sur un flan "bruni". Les pièces de circulation de cette période sont frappées une fois avec assez de force et lentement sur des flans polis. Assez semblable, mais pas la même chose. La monnaie de Utrecht est re-équipé pour l'introduction de l'euro, alors en ne voit plus cet effet. On observe le même effet sur les monnaies modernes Suisse.
  14. En effet, les Chinois les conservaient sur un cordon à mille pièces en théorie (souvent un peu plus de 900.) Un collections de 300 est plutôt don de funéraire, pendu sur le monument, souvent volé par des non-Chinois. Ces pièces collées bénéficièrent d'un bain de huile d'olive de haute qualité (non-acide). On peut les laisser dans ce bain pendant des mois. Tu peut séparer les pieces qui résistent ce traitement en les plongeant dans l'eau bouillante avec un peu de savon de vaisselle. Quand ils sont bien chaud, les transmettre dans l'eau refroidi sans savon. Sècher-les bien. Le métal se dilate et se contracte à un rythme différent de la saleté, ce qui rend des fissures dans la saleté qui peuvent être exploitée avec de l'huile d'olive.
  15. Av: statue de Lénine et nom du pay: CCCP = Сою́з Сове́тских Социалисти́ческих Респу́блик (Soïouz Sovietskikh Sotsialistitcheskikh Ryespoublik) - Union des Républiques Socialistes Soviétiques Rv: ПЯТЬДЕСЯТ ЛЕТ СОВЕТСКОЙ ВЛАСТИ (PYAT'DESYAT LET SOVETSKOY VLASTI) - Cinquante années du pouvoir Soviétique. Peter
  16. Puisque la legende finit par GELRES, on peut exclure Anvers et Bruges en Flandres et il ne reste que Dordrecht et soit-Arnhem-soit-Nimègue. Les deux ateliers ont frappé ce type sans marque d'atelier, mais Dordrecht a aussi utilisé sa marque rosette sur ce type. Malheureusement, la partie ou se trouve la marque d'atelier est rongé, mais en tout cas, je ne crois pas qu'il y avait de la place pour une marque. On pouvait conclure que soit-Arnhem-soit-Nimègue est un peu plus probable. Voir https://www.numisbids.com/n.php?lot=1385&p=lot&sid=493 pour la légende de Flandres. Peter
  17. C'est une pièce "standard" de l'Union Latine. Comme l'inflation en Suisse était moins que l'inflation dans d'autres pays de l'Union Latine, les pièces "standard" étaient sous-evalués et frappés en quantités minimales, ce qui explique leur rareté. Donc une pièce assez mal connu, d'une couleur étrange qui pouvait circuler p.e. en France ou en Italie. Normal, qu'il est méfié et testé pour voir si ce n'est pas un fourré moderne. Peter
  18. En effet Kreuzer 1713 de Chur (Suisse). Av: Sanctvs LVCIVS Magnae EPicopvs CVRIENsis - Saint Lucius (saint patron de Chur) grand évêque de Chur Rv: CAROLVS Dei Gratia ROmanorvm IMPerator - Charles VI par la grace de dieu empereur de Rome (Allemagne) Peter
  19. Plusieurs element (y inclus l'année de règne) sont tellement mal formé que à priori, je tiens cette pièce pour une imitation. La partie brune me fait penser que ce n'est pas de l'or, mais du cuivre jaune. Le trou me mène à une décoration de vêtements. Basée sur KM 645, année de règne 28 (au-dessus de zarb).
  20. Médaille de la ville de Florence (Italie) sur la 400ième anniversaire de la mort de Giorgio Vasari en 1574. http://fr.wikipedia.org/wiki/Giorgio_Vasari http://www.museumsinflorence.com/musei/corridoio_vasariano.html Je n'ai pas trouvé un indication d'atelier ou du créateur. Peter
  21. SIMON F. est la signature d'un graveur de la deuxième moitié du 19ième siècle. Il est connu par les billets de nécessité de 1, 2 et 5 francs de la Société Générale émis le 18 novembre 1871. https://books.google.fr/books?id=bAbQvqZjVJsC&pg=PA199&lpg=PA199&dq=bons+franc+societe+generale+1871&source=bl&ots=6HXe9S-Zem&sig=e7MiXEfrCvEy4UKRn6qTx53_THw&hl=en&sa=X&ei=HIv0VLqLAYXn7gbQsIH4Dw&ved=0CFYQ6AEwBw#v=onepage&q=bons%20franc%20societe%20generale%201871&f=false Le nom du peintre est Anthonie Blocklandt, né à Montfoort, près de Utrecht. http://nl.wikipedia.org/wiki/Anthonie_Blocklandt_van_Montfoort (lien en néerlandais)
  22. Plus d'informations ici: http://www.hugenoot.org.za/mer-e.htm
  23. Traduction partielle de https://churchmousec.wordpress.com/2013/08/15/the-huguenot-mereau/:
  24. LIEB DIE BRÜDER GOTT GIBTS WIEDER = aimez vos proches, dieu vous récompensera. Reich a fait des médailles anti-semite, mais pas plus anti-semite que "normal". En fait, Fürth avait une grande minorité juive (19% en 1807). Aujourd'hui la ville a une musée dédié aux juifs: http://www.juedisches-museum.org Cette médaille fait parti du série à la famine de 1771/72 par Reich dont on voit un autre ici: http://www.numismatique.com/topic/18089-besoin-daide-sur-une-titulature-allemande/ Ce ne sont pas de jetons (de compte) mais des médailles-souvenirs, vendus pas cher sur les rues de la ville. Ce sont les prédécesseurs des médailles beaucoup plus prestigieux émis en France sous Napoléon I et les médailles pas chers sur les événement et personnages de la cour royal Anglais émis à Londres et Birmingham, les séries de "tokens" de la période 1787-1797 pas destiné à la circulation (p.e. Kempson's bâtiments de Londres, Skidmore's bâtiments et architecture) et même les pièces infâme de Readers Digest de nos jours.
×
×
  • Create New...