Jump to content

1608-1612 double denier (comté de Bourgogne)


Recommended Posts

Les possessions des Habsbourg en Espagne : l'apogée du XVIe siècle
Le Comté de Bourgogne reste de 1477 à 1678 sous le contrôle de la Maison des Habsbourg en Espagne, Maximilien, puis de son fils Philippe Ier le Bel et de son petit-fils l'Empereur des Romains et du Roi Charles V d'Espagne, enfin la branche des Habsbourg d'Espagne avec Philippe II et ses successeurs. Les rois de France, de Louis XI à Louis XIV, se livrèrent à de nombreuses guerres pour tenter de reprendre en vain la Franche-Comté.

En 1512, le comté fut inclus dans le cercle impérial de Bourgogne. Ce cercle comprend principalement les anciens États bourguignons ayant appartenu aux Habsbourg à l'ouest du Saint Empire romain germanique. Géographiquement, le cercle est constitué de deux parties distinctes : le comté de Bourgogne (Franche-Comté) au sud et les Pays-Bas bourguignons au nord (Belgique actuelle, Luxembourg, Pays-Bas et nord de la France. La Principauté de Liège et celle de Stavelot-Malmedy, quant à lui, suit le cercle du Bas-Rhin-Westphalie).

La province a donc été intégrée au gouvernement des (anciens) Pays-Bas et, par conséquent, les conseils locaux étaient en charge des conseils de sécurité des cautions. De plus, ces mêmes conseils reçurent dans leurs rangs de nombreux Comtois (Jean II Carondelet, Jean de Saint-Maurice...).

Sous le règne de Charles Quint au XVIe siècle, la Franche-Comté (Comté de Bourgogne) était une région prospère à l'abri des querelles entre la France et l'Espagne ainsi que l'Autriche, grâce à son statut particulier garanti par divers traités de neutralité avec les Suisses voisins. cantons. La viticulture et l'artisanat ont le vent en poupe et les échanges sont en plein essor avec la France et le Saint Empire romain germanique. Le comté rayonne aussi culturellement avec l'Université de Dole et des personnages comme Goudimel, Cousin, Babet, Sambin, Lullier ou Du Monino, mais aussi sur le plan militaire (Jean d'Andelot, Jean de Poupet) et politique (Simon Renard, Nicolas de Poupet ) scène. Granville).

Après l'abdication de Charles Quintus, Philippe II devient roi d'Espagne et comte de Bourgogne. Il passe alors à l'action contre le protestantisme qui se répand en Franche-Comté près de la Suisse et du comté de Montbéliard.

Temps des guerres et des épidémies : coucher du soleil
Le Parlement de Dole, soutenant fortement Philippe II, contribue au succès de la cause catholique et évite à la Franche-Comté d'avoir des problèmes dans les guerres de religion que l'Allemagne a connues pendant plus de trente ans. Cependant, la guerre n'épargne pas la région. Le 17 janvier 1595, Henri IV, alors roi de France, déclare la guerre à l'Espagne. France Victoire espagnole à Fontaine-French (dans le duché de Bourgogne) ; en juin 1595, la région est prise personnellement par Henri IV, qui accorde peu d'attention aux traités de neutralité dans la région. Zhura et l'actuelle Haute-Saône ont été particulièrement touchées.

Alors maltraités plusieurs villes et villages, Beaumes-les-Dames et Longs-le-Saunier sont contraints de payer des sommes faramineuses sous peine de ruine. Mais Henri IV, craignant que les Suisses n'interviennent pour faire respecter les traités de neutralité, décide précipitamment de quitter Lons-le-Saunier, sans contourner ses deux faubourgs.

En 1598, le traité de Verveine est signé, restituant à la France et à l'Espagne leurs acquis mutuels. La même année, Philippe II mourut ; il laisse les Pays-Bas et la Franche-Comté à sa fille aînée, l'infante Isabelle-Claire-Eugénie d'Autriche, épouse de l'archiduc Albert d'Autriche.

En 1634, un conflit éclatera dans le comté qui mettra fin pour longtemps à la prospérité : la guerre de dix ans. A la fin du conflit, le comté est saigné économiquement et démographiquement. Le comté souffrit davantage en 1637 de la peste. Après tout, les plus de 200 000 victimes de la guerre, des maladies et des pénuries alimentaires sont déplorables. Des dizaines de villages ont été rasés, comme à Piercourt. Des villes comme Lons-le-Saunier, Saint-Amour, Bletterance, Pontarlier, Jonvel, Jassi sont presque entièrement détruites et dépeuplées.

Trente ans plus tard, le comté était encore sous le choc du conflit qu'il avait enduré, et Louis XIV envahit avec aisance le territoire comtois, encore affaibli et peu défendu. Mais il est contraint de récupérer ses conquêtes par les Comtoises en vertu du traité d'Aix-la-Chapelle.

 

infos de wikipédia... 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Si vous avez une monnaie à identifier ou pour toute question, n'hésitez pas à vous inscrire. C'est gratuit et cela ne prend que quelques secondes.

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...



×
×
  • Create New...